Notre structure

L’Agence est constituée en societé coopérative sans capital-actions en vertu de la Loi canadienne sur les coopératives. Le Règlement no. 1 nomme la Fédération de l’habitation coopérative du Canada (FHCC)comme seul entité susceptible d’être membre, aujourd’hui et dans l’avenir.

Les règlements de l’Agence accordent des droits limités à la FHCC. Ses responsabilités consistent à nommer le vérificateur, à prendre son rapport en considération, à approuver les ans. (La FHCC peut révoquer les administrateurs de l’Agence uniquement s’ils n’ont plus les qualifications qu’exige leur charge.) Il est possible de prendre toutes ces mesures au moyen d’une résolution signée par le représentant du membre. Le Conseil d’administration exerce tous les autres pouvoirs qu’il peut déléguer au personnel de l’Agence dirigé par une directrice générale.

L’Agence dispose de centres de service régionaux à Toronto, Calgary et Vancouver et d’un centre de soutien à Ottawa.

Les centres de service régionaux

L’Agence s’acquitte de l’essentiel de ses fonctions par l’intermédiaire de trois centres de service régionaux , situés en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique. Le centre de service de l’Ontario inclut un bureau à Toronto et un bureau satellite à Ottawa, qui s’occupera aussi des coopératives situées sur l’Île-du-Prince-Édouard, dans le Nord et l’Est de l’Ontario, ainsi que des coopératives francophones. L’Agence a affecté à chaque coopérative un gestionnaire des relations qui travaille dans le centre de service le plus proche. Les gestionnaires des relations sont les principales personnes-ressources pour les coopératives qui veulent communiquer avec l’Agence.

Le centre de soutien

Le centre de soutien de l’Agence se trouve à Ottawa. Il a pour rôle de faciliter le fonctionnement des centres de service régionaux en s’occupant de la gestion de l’Agence et des relations avec la SCHL, son client aux termes d’une entente juridique. C’est au centre de soutien que travaillent les spécialistes en communications responsables du système d’information sur lequel repose la démarche de l’Agence fondée sur les données.

C’est également au centre de soutien que travaille la promoteure du service à la clientèle de l’Agence, un poste spécialement créé pour que l’engagement de cette dernière envers le service à la clientèle reste toujours au premier plan. Cette personne a pour rôle de s’occuper des questions, litiges ou plaintes concernant la protection de la vie privée que les gestionnaires des relations n’ont pas été en mesure de régler.